16 noiembrie 2015

«Morile inimii mele» de Michel Legrand



LES MOULINS DE MON COEUR                                  MORILE INIMII MELE
(Muzica de Michel Legrand, text de Eddy Marnay,  traducerea de YO4PX)

Comme une pierre que l´on jette                           Precum o piatră aruncată
Dans l´eau vive d´un ruisseau                                în apa zglobie a unui pârâu
Et qui laisse derrière elle                                          ce lasă-n urmă-i 
Des milliers de ronds dans l´eau                            mii de cercuri umede,
Comme un manège de lune                                     Precum un carusel al Lunii
Avec ses chevaux d´étoiles                                    Cu-ale ei bidivii de stele,
Comme un anneau de Saturne                                Precum un inel saturnian,
Un ballon de carnaval                                                Un balon de carnaval,
Comme le chemin de ronde                                     Precum drumul scurgerii
Que font sans cesse les heures                              ceasurilor fără contenire,
Le voyage autour du monde                                    în periplul circumterestru al
D´un tournesol dans sa fleur                                   florii-nflorite a soarelui
Tu fais tourner de ton nom                                       Tu roteşti cu-al tău nume
Tous les moulins de mon cœur                                toate morile inimii mele.

Comme un écheveau de laine                           Precum un scul de lână          
Entre les mains d´un enfant                                    în mâinile unui copil,   
Ou les mots d´une rengaine                                    sau textul unei vechi cântări  
Pris dans les harpes du vent                                    zburătăcind pe-aripi de vânt,
Comme un tourbillon de neige                                 Precum un vârtej de nea, 
Comme un vol de goélands                                      sau un zbor de pescăruşi
Sur des forêts de Norvège                                        peste codrii norvegieni, 
Sur des moutons d´océan                                        peste mioarele Oceanului,
Comme le chemin de ronde                                      Precum drumul scurgerii
Que font sans cesse les heures                               ceasurilor fără contenire
Le voyage autour du monde                                    în periplul circumterestru al
D´un tournesol dans sa fleur                                   florii-nflorite a soarelui
Tu fais tourner de ton nom                                       Tu roteşti cu-al tău nume
Tous les moulins de mon cœur                                toate morile inimii mele.

Ce jour-là près de la source                                    Doar Cerul  să mai ştie
Dieu sait ce que tu m´as dit                                    ce mi-ai spus atunci lângă izvor,
Mais l´été finit sa course                                         dar vara-i pe sfârşite
L´oiseau tomba de son nid                                      şi pasărea căzu din cuib,
Et voila que sur le sable                                           iată, urmele paşilor noştri
Nos pas s´effacent déjà                                           sunt de-acum şterse pe nisip.
Et je suis seul à la table                                            Stau singur la masa
Qui résonne sous mes doigts                                   ce tresaltă sub degetele mele
Comme un tambourin qui pleure                             ca o darabană-n lacrimi
Sous les gouttes de la pluie                                     sub picurii de ploaie,
Comme les chansons qui meurent                         ca melodii ce pier
Aussitôt qu´on les oublie                                         îndat’ ce le-ai uitat,
Et les feuilles de l´automne                                     şi frunzele toamnei întâlnesc
Rencontre des ciels moins bleus                             ceruri mai pal-albastre,
Et ton absence leur donne                                        iar absenţa-ţi le dăruieşte
La couleur de tes cheveux                                        culoarea părului tău. 

Une pierre que l´on jette                                         O piatră aruncată
Dans l´eau vive d´un ruisseau                               în apa zglobie a unui pârâu
Et qui laisse derrière elle                                         ce lasă-n urmă-i 
Des milliers de ronds dans l´eau                            mii de cercuri umede,
Au vent des quatre saisons                                     Cu vânturile a patru anotimpuri
Tu fais tourner de ton nom                                      Tu roteşti cu-al tău nume  
tous les moulins de mon coeur.                              toate morile inimii mele.                             

Despre mine

Fotografia mea
Constanţa, Constanta, Romania

ARHIVA ARTICOLELOR

free counters Stats Copyright©Francisc Grünberg. Toate drepturile rezervate. All rights reserved